Le Forum du Club de Jeux de Rôle de la Mjc Desforges
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 PERSOS BONUS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Godzilla
Barbe ancestrale
avatar

Nombre de messages : 1210
Localisation : R'lyeh
Emploi : Exterminateur de cafards
Loisirs : je ne porte pas de slip ! (comme quoi plus ça change et plus c'est pareil)

MessageSujet: PERSOS BONUS   Lun 19 Mai 2014 - 15:31

Une idée m'est passée a travers l'esprit, aussi je vous en fait part. Dans certaines circonstances, les relations que votre groupe noue avec certains PNJ de l'histoire permettront de les débloquer en tant que personnage joueurs pouvant être interprété par quiconque le souhaite pour un ou plusieurs autres scénario. Tout ceci, ajouté a la possibilité de disposer d'un perso secondaire dont on a déjà parlé, avec dans l'idée de faire vivre tout ce qui tourne autour de la Bande de l'édenté et pas seulement les destins individuels d'une poignée de héros. Pour jouer le PNJ ou le Personnage Secondaire au cours d'une séance (ou de plusieurs) il suffira simplement de m'en faire part afin que je vous communique sa fiche technique, bien sur, avant le début d'un scénario...

Je tiendrais a jours ci dessous une liste des PNJ "jouables" par le groupe.

_________________
« La seule vérité du multivers c'est que la classe, il y en a qui l'ont et d'autres pas. Moi je l'ai et toi, tu l'as pas. »
Factole Rhys de l'Ordre transcendental, au Grand Oratorium, suite a un échange un peu vif avec le Factol Sarin de l'Harmonium

« Ce qui est bien avec les guerres civiles, c’est qu’on peut rentrer manger à la maison. »
Général Robert E. Lee en partance pour Gettysburg

« Chaque jour, une fois par jour, faites vous un cadeau. Ne le planifiez pas. Ne l’attendez pas. Laissez le venir. Cela peut être une nouvelle chemise, une sieste dans votre bureau, ou deux tasses d’un bon café noir bien chaud. »
Agent Dale Cooper, au Double R Diner en compagnie du Sherif Truman, méditant sur l'opportunité de reprendre ou non de la tarte


Dernière édition par Godzilla le Sam 24 Mai 2014 - 12:50, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Godzilla
Barbe ancestrale
avatar

Nombre de messages : 1210
Localisation : R'lyeh
Emploi : Exterminateur de cafards
Loisirs : je ne porte pas de slip ! (comme quoi plus ça change et plus c'est pareil)

MessageSujet: Derioch de la Morne Cabale   Lun 19 Mai 2014 - 15:32

DERIOCH YSARL
Métisse Gith, Factotum a la Morne Cabale ; Mage Géomètre de 5e niveau

Citation : « Hé, toi l'embrumé ! Qu'est ce que tu mijote sur mon trottoir ? »

1m74 pour 58 kg
Yeux : gris pailletés, luisant sombrement (sic)
Peau : jaunâtre
Cheveux : noirs, ras

PORTRAIT
Agée d'une centaine d'année (entre deux âges, comme on dit), elle a la silhouette particulièrement osseuse même pour une fille du Peuple. Charismatique malgré les marques qui la défigurent horriblement, il lui manque le nez, sa bouche est déformée par une sorte de bec de lièvre et la droite de son visage est comme fondue (selon la chanson il s'agit de la façon dont des gens de sa race lui auraient indiqués qu'ils n'approuvaient pas ses origines). Peu disserte sur elle-même, elle ne parle quasiment jamais de son passé et prend comme une injure le fait qu'un tiers aborde le sujet en sa présence. Son allure déterminé, affairée et presque féroce, le ton de sa voix et une certaine rugosité de tempérament donne perpétuellement a ses interlocuteurs l'impression (peut-être n'est-ce pas qu'une impression) que vous, oui vous là, l'irritez, tout de suite maintenant et que vous feriez bien mieux d'aller caguer a tous les diables — tout seul comme un grand — avant qu'elle ne s'occupe de vous y envoyer.

Elle a pour charge le maintien de l'ordre dans les secteurs allant du parvis de la l'Asile de la Loge jusqu'au scories du crassier et met un point d'honneur a s'assurer que la fragile cohabitation avec les Hommes poussières et les Xaositectes ne s'envenime pas. En dépit de ce que la vivacité de son caractère et ce que son air renfrogné (obtus, diraient les mauvaises langues) laissent a penser, Derioch est d'une grande intelligence, douée d'un solide bon sens... et a la mémoire longue. Ceux qui se laissant tromper par les apparence on tenté de lui jouer un air s'en souviennent encore amèrement. D'un naturel méfiant et vindicatif elle garde un œil vigilant sur les nouvelles têtes et n'hésite pas a expliquer abruptement les règles de savoir vivre élémentaire de la Garde de la Ruche a ceux qui feraient mine de les oublier. A coups de botte au besoin...

_________________
« La seule vérité du multivers c'est que la classe, il y en a qui l'ont et d'autres pas. Moi je l'ai et toi, tu l'as pas. »
Factole Rhys de l'Ordre transcendental, au Grand Oratorium, suite a un échange un peu vif avec le Factol Sarin de l'Harmonium

« Ce qui est bien avec les guerres civiles, c’est qu’on peut rentrer manger à la maison. »
Général Robert E. Lee en partance pour Gettysburg

« Chaque jour, une fois par jour, faites vous un cadeau. Ne le planifiez pas. Ne l’attendez pas. Laissez le venir. Cela peut être une nouvelle chemise, une sieste dans votre bureau, ou deux tasses d’un bon café noir bien chaud. »
Agent Dale Cooper, au Double R Diner en compagnie du Sherif Truman, méditant sur l'opportunité de reprendre ou non de la tarte
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Godzilla
Barbe ancestrale
avatar

Nombre de messages : 1210
Localisation : R'lyeh
Emploi : Exterminateur de cafards
Loisirs : je ne porte pas de slip ! (comme quoi plus ça change et plus c'est pareil)

MessageSujet: Re: PERSOS BONUS   Jeu 3 Juil 2014 - 15:28

PIA « SAILLIE » PIILGREEME
un souvenir de Planescape/Everway

Cette bariaure est une accoucheuse et une nourrice, mère de famille nombreuse trimballant avec elle où qu’elle aille sa marmaille braillante, elle parcourt les vastes mondes, défendant au passage la cause des opprimés.

Aspect
Cette femme à la silhouette élancé et au bas du corps caprin à environ une trentaine d’année. Bien que ses traits soient marqués par la vie elle possède cette sorte de beauté rude et acérée qui est l’apanage de ceux qui ont traversé de grandes épreuves. Crins taillés à l’iroquoise et massifs pendants d’oreille en cuivre martelé.

Dédaignant les armes et les armures voyantes, elle va en général le buste ceint d’un drap enroulé dans lequel est emmailloté son plus jeune enfant Gribouille, a peine un nourrisson. Sa seule autre concession aux ornements est une paire de bracelets également de cuivres, larges et épais et tout particulièrement orfévrés.

Autour d’elle se pressent de nombreux autres enfants dont un grand nombre sont les siens : il y a Carmin l’ainé qui ressemble a un satyre avec un buste d’orc, déjà presque un adulte et au tempérament ombrageux. Ravaude, une petite fille d’à peine six ans aux oreilles aussis longues que celles d’un mulet et à la pâle beauté elfique, les doigts toujours fourés dans les poches des étrangers pour y prendre des babioles brillantes. Tibert le Pleurnichard, un petit gamin grassouillet aux traits gith’ toujour juché sur son échine. Ses jumeaux Gæld et Björm, deux jeunes bariaures qui chahutent sans cesse l’un avec l’autre et d’autres encores…

Personnalité
Franche, têtue et peu patiente avec les balourds. Elle est d’un naturel assez paisible et se montre volontiers amicale envers quiconque bien qu’elle n’aime guère les individus faisant preuve de pusillanimité. Il lui arrive d’être parfois en proie a de profondes déprimes. De l'avoir vécu elle partage la souffrance des malheureux ce qui les lui rend plus proche et souvent la pousse à agir pour les aider

Elle semble éprouver un bonheur tout particulier durant chacune de ses grossesses, tel que même les douleurs de l’accouchement ne la dissuade pas de remettre ça au plus vite ! Elle est aujourd’hui factotum chez les Mornés et professe la plupart du temps un nihilisme joyeux et optimiste face à l’absence de sens du monde qui l’entoure, cependant, elle garde un souvenir lointain de ses croyances Ysgardiene et un certain attachement a celles-ci.

Equipement
Hors un grand bouclier de bois de rosier des Limbes renforcé de bronze, qui ne semble pas d’artisanat Sigilien. La plupart du temps ses affaires restent entreposés dans la minuscule cellulle qui lui est attribuée à l’Hospice de la Loge. Cependant lorsqu’elle voyage, elle emporte généralement dans un énorme sac de cuir maintes fois rapiécé. Avec dedans toute une batterie de pots et de marmites, ainsi qu’une vingtaine de bols en bois polis, quelques livres - abîmés par les ans et l’usage - grâce auxquels elle enseigne à lire a ses enfants, quelques sachets de condiments et d’épices diverses - tout autant pour la cuisine que pour le commerce - et cela va sans dire quelques nippes de rechange pour tout ce beau monde ainsi qu’une provision généreuse de savon. Elle trimballe également en bandoullière une sorte de yourte de taille modeste astucieusement rangée pour abriter toute sa petite troupe lorsqu’elle y est contrainte par les circonstances.

Un mot de son histoire
Pia est née dans les plaines herbeuses bordées de collines qui s’étendent entre les branches du frêne des mondes, Yggdrasil. Sa tribu était de ces clans de bariaures nomades et farouches qui voyagent sans cesse pour trouver de nouvelles pâtures. La terre était généreuse et la vie heureuse et belle. Elevée dans le respect des dieux et des ancêtres elle était la joie de son père et de sa mère et épouserait un beau mâle le jour où elle serait adulte. A son tour serait mère d’une nombreuse famille qui ferait l’honneur et la joie de son époux.

Pourtant malgré la circonspection des siens qui se tenaient à distance des belliqueux suppliants d’Ysgard, il advint qu’un jour ceux-ci portèrent le fer et le feu sur les terres qu’occupait sa horde. De chaque côté de leur camp se dressait une armée brandissant des étendards aux couleurs barbares. Lorsque les corps sonnèrent l’assaut celles-ci fondirent l’une vers l’autre en hurlant des cris de guerre. Les meutes déchaînées - tel deux marées d’acier - s’atteignirent au centre de la plaine. Là où elle et les siens se tenaient. Pia vit tomber nombre de héros en ce jour. La plaine fut rouge du sang versé, le ciel noir des lourdes fumées des incendies. Pia vit mourir nombre des siens. A la fin nul ne remporta de victoire. D’ailleurs elle ne sut jamais pourquoi ils étaient venus s’entretuer et emporter les siens dans leur fureur. Le lendemain, les guerriers se relevèrent ainsi qu’il est de coutume pour ces suppliants et repartirent en riant et jurant et vociférant chacun de leur coté pour livrer de nouvelles batailles. Aucun de ceux du peuple de Pia ne revint à la vie.

Elle survécu, errant hagarde au hasard des routes du grand anneau de l’Outreterre, luttant pour sa vie. Ce n’est qu’au terme d’un long périple en d’autres lieu dont elle n’a pas gardée souvenir qu’elle échoua misérable épave à Sigil et tout naturellement rejoignit la cohorte des pauvres hères qui peuplent la ruche. Avant que de perdre le peu de raison qui lui restait encore elle ne finisse à l’Asile de la Loge. Auprès de la Morne Cabale, Pia découvrit le secret du multivers ; " il n’y a pas de sens à l’existence, ni a rien, alors à quoi bon ? " et adopta leur philosophie.

D’une nature heureuse, les étranges soins qu’on lui prodigua là-bas, la sortirent peu a peu de sa torpeur et comme rassérénée par le terrible constat que lui avait enseigné les mornés, Pia recommença enfin à vivre. Et à son tour, son âme rétablie - comme elle l’avait appris sa jeunesse durant - elle rendit ce qu’on lui avait prodigué en s’occupant des nués de gamins sans feu ni lieu et dont nul ne voulait.

Puis elle connut son premier homme, à son tour comme d’autres avant elle, elle devint mère. Puis son bien aimé la quitta, avant que leur fils ne vienne au monde, sans que cela ne l’émeuve durablement. Elle éleva l’enfant parmi sa troupe d’orphelins. Elle a eut d’autres amants ensuite, de nombreuses races. Ils ne restent jamais assez longtemps pour qu’elle songe à eux comme des pères pour ses enfants. Elle a eût d’autres enfants aussi, de jolis métisses, qu’elle élève ainsi parmi sa grande famille et s’est reprise a voyager car telle est sa nature profonde. Elle voyage ainsi avec toute sa troupe, formant comme dans sa jeunesse, comme dans les souvenirs de sa vie d’avant, une horde bruyante et joyeuse, qu’elle trimballe a travers tout le multivers.

_________________
« La seule vérité du multivers c'est que la classe, il y en a qui l'ont et d'autres pas. Moi je l'ai et toi, tu l'as pas. »
Factole Rhys de l'Ordre transcendental, au Grand Oratorium, suite a un échange un peu vif avec le Factol Sarin de l'Harmonium

« Ce qui est bien avec les guerres civiles, c’est qu’on peut rentrer manger à la maison. »
Général Robert E. Lee en partance pour Gettysburg

« Chaque jour, une fois par jour, faites vous un cadeau. Ne le planifiez pas. Ne l’attendez pas. Laissez le venir. Cela peut être une nouvelle chemise, une sieste dans votre bureau, ou deux tasses d’un bon café noir bien chaud. »
Agent Dale Cooper, au Double R Diner en compagnie du Sherif Truman, méditant sur l'opportunité de reprendre ou non de la tarte


Dernière édition par Godzilla le Jeu 3 Juil 2014 - 15:59, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Godzilla
Barbe ancestrale
avatar

Nombre de messages : 1210
Localisation : R'lyeh
Emploi : Exterminateur de cafards
Loisirs : je ne porte pas de slip ! (comme quoi plus ça change et plus c'est pareil)

MessageSujet: Re: PERSOS BONUS   Jeu 3 Juil 2014 - 15:51

ADBUL AL PTAH
Adorateur de la Source Lychantrope


Fils d’une servente de temple et d'un Asura il est né au Royaume de Thoth (région du Ma’at en Outreterre) son origine et ses talents lui ont permis d’accéder à une charge cléricale. Depuis il voyage à travers le multivers à la recherche des plus belles chevelures pour réaliser ses tapis de cheveux. Il a rejoint les adorateurs de la sources après avoir triomphé d’une énigme difficile. A l’occasion d’une funeste aventure qui l’amena à croiser le chemin d’une sorcière, il est maudit et depuis à chaque nuit de pleine lune devient un Vaath-Garou. Ses dernières pérégrination l’on emmené en Ysgard où il est tombé désespérément amoureux d’une Ase.
_______________________________________

GORAQU’ SORAN
Béjaune gnome et Illusioniste contrarié


Fils, arrière petit fils (etc.) de voleur. Il aurait bien voulu être un grand magicien mais il n’en a pas le talent ; cependant il en sait suffisamment pour se faire passer pour l’un d’entre eux auprès des personnes crédules. Son numéro finalement éculé et il se lança dans la spéculation, coulant de la fausse monnaie Un malheureux malentendu  avec une guilde de voleurs l’a fait précipiter dépouillé, pieds et poings liés au fond d’un puit, puis il a perdu conscience en heurtant quelque chose de dur et s’est réveillé dans une citée insolite : Sigil… heureusement il avait caché quelques gemmes dans la semelle de ses bottes et puis il à l’esprit d’entreprise ce garçon.
_______________________________________

HERMELINE N'A QU'UNE AILE
Gladiatrice alu fièlone


Orpheline née prés du temple brisée, elle à grandit parmi une « meute » d’enfants des rues avant d’être recueillie à l’asile de la loge. Adulte elle quitta la cage pour Peste-Mort où elle  retrouver son père qui pour ce qu’elle en savait était un fièlon. Capturé par des marchands d’esclaves et vendu a un riche seigneur. Elle combattit pour lui dans ses arènes et il alors qu’elle tentait de s’enfuir il lui fit briser une aile pour lui apprendre a ne pas recommencer. Elle finit par le tuer et recouvra sa liberté. Maintenant qu’elle est a nouveau libre, elle voyage pour découvrir si le malheur qui frappe le multivers est mérité…

_______________________________________

RADABAN TANATHAZHERI
Sorcier errant en quête de savoir mystique


Natif du clan Ajes, une tribu d'elfes sauvages et nomade du désert de l'Anauroch en Pelion (une strate d'Arborée), reconnu pour sa puissance guerrière. Son père était un vaillant chasseur mort deux ans seulement après sa naissance, piétinés par une horde de chevaux sauvages en furie, en voulant sauver Reika, le chef du clan. Débiteur, Reika prit l’enfant et sa mère sous son aile jusqu’à ce que son titre soit remis en question. Entre temps, Zaban apprit les arts guerriers de son peuple mais se passionna surtout pour l’étude des arts sacrés que lui enseigna le chaman. Le jeune Zaban ne se console pas lorsque ce dernier vient à mourir ; c’est un second père qui disparait... Zaban décide alors de parfaire son art et de se porter à la rencontre de Wozë, la Diablesse des Dunes, sorcière exilée d'Athas, qui vit dans les cavernes rocheuses du nord. Il reste a ses côtés durant plus de 15 années. Lors d’une épreuve dans les gouffres, Zaban est confronté à l’Ombre, une créature horrible qui vit dans les profondeurs dont il ne parvient à échapper que de justesse, et au prix d'une marque qui lui vaut de devoir désormais toujours cacher son visage sous peine de voir la répulsion et la haine s'emparer du cœur de ceux qu'ils croise. Il y a quelques années, Wozë a demandé à son élève de partir et de trouver sa voie, de parcourir le monde pour parfaire ses arts.

_________________
« La seule vérité du multivers c'est que la classe, il y en a qui l'ont et d'autres pas. Moi je l'ai et toi, tu l'as pas. »
Factole Rhys de l'Ordre transcendental, au Grand Oratorium, suite a un échange un peu vif avec le Factol Sarin de l'Harmonium

« Ce qui est bien avec les guerres civiles, c’est qu’on peut rentrer manger à la maison. »
Général Robert E. Lee en partance pour Gettysburg

« Chaque jour, une fois par jour, faites vous un cadeau. Ne le planifiez pas. Ne l’attendez pas. Laissez le venir. Cela peut être une nouvelle chemise, une sieste dans votre bureau, ou deux tasses d’un bon café noir bien chaud. »
Agent Dale Cooper, au Double R Diner en compagnie du Sherif Truman, méditant sur l'opportunité de reprendre ou non de la tarte
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: PERSOS BONUS   

Revenir en haut Aller en bas
 
PERSOS BONUS
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» création persos
» La véritable histoire de Pâques + bonus
» Bonus of BM
» Super Bonus d'AP
» Travail du cuir et bonus...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Nains Des Forges :: Jeux de rôles :: Le petit monde des Nains :: Godzilla AKA Mehdi :: Planescape :: Graffitis sur le Livre des Morts-
Sauter vers: