Le Forum du Club de Jeux de Rôle de la Mjc Desforges
 
AccueilCalendrierFAQS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 L'Eclat du Deva (1re année)

Aller en bas 
AuteurMessage
frost
Barbe de maître
avatar

Nombre de messages : 330
Localisation : dans le new jersey
Emploi : je coupe des chose avec un gros couteau je joue avec le feux et je mange et on me paye pour ca en plus
Loisirs : ecrire des poeme sur l'amour et le vent ...non je deconne je joue a la console

MessageSujet: L'Eclat du Deva (1re année)   Mer 30 Mai 2018 - 19:31

L’école de Lazz est une école de magie au sein même de la Cage. C’est un endroit vraiment spécial où l'on sent que des énergies arcaniques sont a l'œuvre : depuis les meubles mangeurs d’objets, voir d’élève selon certaine rumeurs, aux apparitions étrange...

Tout élève qui y entre est dirigé vers l'une des quatre maisons

  • "Le Paradoxe de Fourmis" : des lascars très à cheval sur plein de trucs.
  • "Syn & Mat" : des frimeurs même si leur costume en jette, mais gros frimeurs tout de même.
  • "Les Manicles" : les brutasse experts es duel magique, avec pour blason un poing broyant la foudre, tout est dit ceux là respirent la subtilité.
  • Et enfin, "Les Cœurs des Plans", les teigneux par excellence dont je fais partis, et heureusement, mes potos de la taverne aussi.


Et une fois qu'on a pris nos aise dans la guitoune on a put découvrir nos professeurs et assister aux premiers cours :

  • Manatiel, la prof d’initiation pratique. Du genre pète-sec mais juste, avec la fâcheuse habitude de tenir une fillette a couettes en laisse pour ces cours. Sérieux ça fille un peu les miquettes.
  • Rupert Tanis, le prof de théorie magique. Un sale bouffeur de fond de latrines qui en plus m'a dans le pif pour une raison qui m'est inconnue. Ce doit être dû au fait qu’il n’aime pas les ruchards ?
  • Silborn, le prof qui bavarde sur les conditions planairess. C’est un nain ultra craintif, bien dommage, car ces leçons sont assez passionnantes même si il faut s'accrocher pour suivre.
  • Tiossentomiumtoussa ou "Triple T", le prof qui nous enseigne ce qu'on doit savoir des portails. C’est un dragon, un fichtre de grand vers que l’on a comme professeur et comme Patron de notre Maison. Il nous fait cour dans un genre de lieu onirique où l’on a accès dans nos rêve. C'est plutot chouette mais dur-dur de suivre les pensée de ce genre de créature, je trouve.
  • Grump, notre copain a éclipses, devinez, c'est le prof de Sécurité Occulte. Le seul enseignant du bahut que les élèves doivent traquer pour qu’il nous fasse notre cours, ce qui ce résume a « ne faites pas de magie ! ».
  • Ylem, prof versé en créatures extra planaire. Un modrone qui se prend pour un slaade ou quelque chose d'approchant. Intelligent a tel point que sont génie frise la folie ; mais ce qu'il nous apprend font de ses cours un indispensable que je dois suivre pour mener a bien mes projets.


Et donc la vie continue son cours même si il nous arrive quelque péripéties notamment a Khôl–Hel. On l'a accompagné visiter son petit chez lui, le "Trou Saignant" :  un endroit ou des trancheur se retrouve pour se mettre sur le museau, une arène, quoi. Il nous a présenté son « ami », plus ou moins « père de substitution » un certain Felgar qui s'était fait passer à tabac, un truc sévère... Une histoire où des dévots n'ont pas appréciés qu'il se soulage sur un de leur temples et qui le lui ont fait savoir a grand coup de tatane, si j'ai bien tout capté. Il ne doit sa survie que a l’intervention de "Triple T" notre prof.

Ensuite Marly, Khol-Hel et Melvin sont partis en visite a l'un des bastions de l’Harmonium dans le Bas Quartier, histoire dans apprendre plus sur William le Véreux, le types dont les sbires ont tentée de la kidnapper, notre gosse de prèfet. Tandis qu'Iria emmenait Laro, là où elle crèche plus ou moins. On a récupérée celui là dans un pauvre état après que ces barjox de Cahoteux aient exécuter une chèvre en l’honneur d'Iria. Moi ce qui ma marquée dans son histoire c'est qu’elle serait  la fille d’un seigneur élémentaire du feu ou d’un dieux, c'est pas trés clair et  je n’ai pas réussi à obtenir de réponse plus satisfaisant. Elle prétend ignorer qui était réellement son père ou du moins ne souhaite pas en parler... Pendant ce temps je bagaudes à droite a gauche a la recherche d'une chanson sur qui vous savez et c'est a la Quille Brisée, un rade de fataliste, que j’ai trouvée ce qu'il me fallait, elle s’appelle Cirily et fait partie d’une bande de casseurs de béjaune, et je sais où elle sera bientôt. Je pourrais la voir de près cette fois.

Tiens, Shemheska nous a demandés de passer la voir à la Roue de la Fortune, dans les quartiers huppés. Elle s'est fichue en pétard quand elle a appris que je bossait pour A’kin. Et quand elle a su que je bossais pour payer mes dette elle m'a demandée pourquoi je ne suis pas aller la voir ? M'en suis tiré en prétextant que c’était parce que j’avais déjà une dette envers elle (ce qui n'est pas tout à fait faux d’ailleurs) mais en vérité je ne voulais pas  trop lui devoir. Elle est la premiere à me proposer un marché, pas à me traiter avec pitié ou tenter de barbotter le peu de chose que j’ai. Contrairement aux larve qui la flatte et qui ne voit en elle qu’un moyen d’avoir ce qu’il veulent, moi je la considère comme une amie (même si je me fait pas trops d'illusions sur la réciproque). C'est là que j'ai découvert qu'elle connaissait Cirily et sa clique, ce qui me fait une ration de questions sans réponses supplémentaires,

Ah, et aussi elle m'en a remis une couche sur ce que je devais me rapprocher du gosse de la sorciere-qui-a-tentée-de-détrôner-La-Dame, mais je crois pas quelle ma donnée son nom, même pas sur que cette sacrée renarde sache de qui il s'agit. Bref un jour de plus dans la Cage.


_________________
On obtient plus de choses en étant poli et armé d'un bolter qu'en étant juste poli".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
frost
Barbe de maître
avatar

Nombre de messages : 330
Localisation : dans le new jersey
Emploi : je coupe des chose avec un gros couteau je joue avec le feux et je mange et on me paye pour ca en plus
Loisirs : ecrire des poeme sur l'amour et le vent ...non je deconne je joue a la console

MessageSujet: Re: L'Eclat du Deva (1re année)   Mer 13 Juin 2018 - 20:54

Un jour de plus dans la cage et surtout une nuit que je ne voulais pas manquer en effet j’allais la voir elle Cyrili, c’était plus une apparition qu’une personne de mma vie je n’avais jamais vus ca une t’elle présence que je restais sans voie et cela ce vit car nombre de mes camarade y aller de leur petite taquinerie mais je m’en fichais car ces dans les docks de sigil que j’allais la rencontrer .

Elle était sur une estrade en train de faire un discours contre les béjaune, le fait qu’il squattait la cage et tous ca et bon dieu quelle présence tous les peigne-culs qui buvait ces mot d’un air ahuri dont je dois bien l’avouer votre serviteur en faisait partis, bon même si entre nous j’ai rien contre les béjaunes il galère dans cette ville maudite comme nous tous et ceux qui s’en sorte ne le doive qua eux mais à ce moment-là ce n’était pas le discours qui m’intéressée c’était cyrili.

En plein discours un type ces pointé comme come une fleur avec une pancarte marquée béjaune accrochée au cous , alors évidement tous les autre était remontée à bloc et près a le graver dans le marbre ce pauvre bige mais ces sans comptée sur mes camarade qui ont décidée de l’aider (ne me demander pas pourquoi enfin bref sa ces plutôt bien fini notamment grâce à cyrili mais ce petit incident ma surtout permis de pouvoir aborder cyrili , on a fini au randonneur udik a parler (ou du mois je tentais de surmonter mon traque et de causer ce qui n’était pas facile ).

C’était la fin de soirée on était sur le point de se dire au revoir mais je pense que cyrili avait crus que j’avais le béguin pour elle (faut dire que je n’étais pas le plus discret, d’après les camarades), avant de partir elle me donner un médaillon en or qui selon elle m’aiderait à la contacter.

Bref ce fus une bonne soirée ce qui m’aiderait à surmonter une épreuve tout à fait désagréable un contrôle surprise , et oui avec tout ce qui nous arrive on en oublie que l’on est dans une école, en quoi ce contrôle est désagréable me dirait(en plus d’être un contrôle) et bah il est organisée par Rupert Tanis, mais bon après tout le fait qu’il me déteste ne devrait pas influencer sur son professionnalisme non ?....

Et bah si j’avais juste à tout et cette sale petite teigne coprophage ma quand même descendu, mais le plus intéressant évidemment ce passe toujours en dehors des cours , 4 marqué on débarquée , visiblement le père de Melvin était dans le lot il était pas jouasse d’apprendre que son rejeton faisait était à l’école de lazz plutôt que d’apprendre la prêtrise chez les cul béni d’hermès , donc le daron de Melvin la foutu a la porte , quel enflure Melvin la plutôt bien pris sa aurait était moi je luis aurais ait briser les genou a ce vieux fumier et quatre fois ça me rend dingue comment peut-on renier ca propre famille .

On a eu ensuite cours avec triple t un cours assez intéressant mais khol-hel n’était pas là, à la fin du cours le prof (qui avait l’air extenuée nous a demandais de chercher quelque truc afin d’aider khol-hel

Apres le on a dus aller tafer pour A’kin, soirée d’inventaire rien de passionnant je soupçonne ce vieux briscard de planquer tout le matos intéressant dans la réserve, en fin de soirée a’kin a dus filer en nous refilant la caisse et on a dus fermer sa boutique.


Mais ces quand on rentrait que l’impensable ces produit un portail ces ouvert devant l’école de magie et nous a transportée dans un lieu inconnue et mystérieux une taverne.

Une taverne mais pas n’importe quelle taverne, une taverne en plein cœur des abysses, ca clientèle composée en majorité par des taanaris c’était terrifiant, il est impossible de décrire l’horreur qui semblait habituelle dans cette taverne on espérait tous foutre le camp, mais malheureusement on a vite était remarquée par ce qui semblait être un herzrou, il commande à boire et nous invite mais au moment de payer il essaye de nous faire casquer.


L’herzou commence à faire du grabuge dans un premier temps khol-hel réussit a le calmer un peut en le menaçant , quand il est reparti à la charge surtout en essayant de déchirée l’oreille de Iria ,j’ai essayé de m’en mêler mais l’herzou d’une parole me fis taire pour de bon , heureusement khol-hel lui a éclater son crane sur la table et en un coup a mis ce terrible taanaris hors combat ,je ne sais pas si khol-hel à utiliser un sort ou si il est anormalement fort mais en tout cas ce problème la était réglée, mais malheureusement cela a attiré l’attention des autre client alors que la tension montée d’un cran un vrock se pointe en nous disant pouvoir nous aider , ce qui en abysse et plus que suspect cela dit mais mon mutisme m’empêchée de faire remarquer cette bizarrerie, il nous demande d’attendre donc on ces executée mais pas longtemps

D’un coup on voit un taanaris rentrée comme si il avait le feu au derrière mais ce n’était pas le feu qui l’avait au derrière c’était le vrock, au moment où il rattrapa le démon ca forme changea son corps difforme et grotesque devint beau et lumineux ca main tenait une épée magnifique auréolée d’une aura de feux, on avait devant nous un Deva.


Dans la confusion tout devint dingue le Deva nous demanda de nous dépêcher et on fonça vers le portail le plus proche escortée par le Deva et on atterrit devant l’école , et là le Deva tomba visiblement blessée on tenta de le stabilisée mais son sang était noir et corrosif , heureusement l’infirmière arriva ce qui sauva la vie du Deva, ce qui nous laisse nous devant l’école avec l’épée du Deva au sol khol-hel et moi-même nous nous somme regardée avec la même flamme dans les yeux devant un objet aussi fantastique mais je décida comme un gentleman de laissée mon camarade prendre ledit objet (pas assez rapide, pour ce qui avez des doute)….alors apparemment l’épée et protégée vus comment khol-hel a valdinguée et en plus je crois que cette saloperie nous snob qui plus est

Apres une discutions avec manatiel on a compris quand aidant le Deva on s’était engagée a ramenée l’emplumée chez lui … a nous le voyage scolaire inattendu enfin encore un jour dans la cage.

_________________
On obtient plus de choses en étant poli et armé d'un bolter qu'en étant juste poli".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tesra
Barbe de trois jours
avatar

Nombre de messages : 83
Localisation : Nancy
Loisirs : Lecture, jeux vidéos, balades, visites

MessageSujet: Re: L'Eclat du Deva (1re année)   Mer 13 Juin 2018 - 23:07

La petite "soirée" tenue par la donzelle qui avait tapé dans l’œil de Dis se révéla bien plus dangereuse que je ne l'avais craint - non pas que je m'attendisse à une soirée thé dansant et poèmes au coin du feu (je ne sais pas si cette perspective aurait été forcément plus réjouissante, à vrai dire), mais je n'aurais pas cru faire irruption dans une séance de lavage de cerveau. Quoique sympathique par certains aspects (cela reste une personne d'agréable compagnie), la dame s'est révélée être une féroce meneuse de troupes et affoleuse de foules, et si je n'ai pas été dupe face à ses beaux discours anti-béjaunes, bien tournés ou pas, avec une belle façade ou pas, je ne m'attendais pas à ce qu'autant de péquins fussent à ce point convaincus, voire remontés !
Le malheureux bougre passant dans le quartier s'est vu coursé, et après une seconde d'hésitation, malgré mon âge et mon gabarit, pas bien rassurée quand même, j'ai décidé que je ne pouvais pas ne rien faire non plus et ai tenté le tout pour le tout, d'abord en essayant de ralentir cette bande de berserkers écervelés, mais que voulez-vous faire face à un tel nombre ! puis en me dressant entre les derniers assaillants et leur victime innocente (quand même, se faire tabasser juste à cause de votre existence !), après que mes courageux camarades m'aient suivi dans mon initiative et en aient mis la plupart en fuite ou au tapis. Quoique je soupçonne certains d'entre eux d'avoir en premier lieu gobé les jolis mots du joli minois, et peut-être même eu une vague envie de suivre la tendance générale - je reconnais que la force et les arguments du discours avaient un côté galvanisant - je leur suis extrêmement reconnaissante d'avoir su reprendre leurs esprits suffisamment pour réaliser que quelque chose d'horrible était en train de se passer. Je ne sais pas si c'était très sage de ma part de m'y opposer de manière aussi forte, mais heureusement tout s'est à peu près bien fini, et j'ai même pu rentrer à la maison en esquivant toute remarque sur les traces de mon passage dans ce quartier peu recommandable.

Oncle Hans est, il faut dire, très occupé pour le moment, avec ces histoires de changement de Factole : Salvius, Sarin, j'entends bien quelques avis par ci ou par là mais tout cela me semble être d'une politique plutôt banale et je m'en fiche un peu. Je ne sais pas trop si mon oncle est vexé ou rassuré que je ne m'y intéresse pas plus que ça. Je sais qu'il aimerait que j'intègre l'Harmonium mais cela ne me paraît pas toujours très amusant. Je suis contente d'avoir pu le convaincre de me laisser tenter ma chance à Lazz, même si les cours et les temps libres sont pour le moment très mouvementés et parfois dangereux, je ne sais pas lesquels le plus !

D'ailleurs en parlant de mon oncle et de temps de "repos" mouvementés, nos mésaventures m'ont menée à une drôle de chose...

Commençons par le commencement, suite à notre rencontre avec le groupe d'idiots qui ont voulu me kidnapper à notre retour d'emplettes de fournitures, nous sommes partis cet après-midi-là (le matin nous avions accompagné Khol-El chez son tuteur Felgar, qui avait eu de très gros ennuis - encore un district dans lequel mon oncle n'aimerait pas du tout me voir mettre les pieds - et franchement sans mes camarades je ne m'y serais pas risquée en fait non plus que la plupart d'entre eux si j'ai bien suivi) en petite excursion dans le district avoisinant, avec Khol-El et Melvin, avec un petit espoir de glaner quelques renseignements sur William le Véreux, qu'on nous avait indiqué en tant que commanditaire. Ledit Will avait bien sa trogne placardée sur les murs du poste de l'Harmonium du coin, mais j'ai réalisé que nous n'avions pas de quoi passer les contrôles ni obtenir des réponses.

Un peu marrie, j'ai repris mes activités quotidiennes en ne sachant pas trop par quel bout prendre cette histoire - l'idée d'avoir un contrat sur ma tête m'agace et me fait peur, et oncle Hans finira bien par l'apprendre et j'ai peur d'avoir une bonne idée des siennes... Finalement je lui en parlai un peu, en insistant sur le caractère loyal et débrouillard de ceux que je considère à présent comme mes amis, mais je n'échappais à l'enfermement que tout juste. La petite "béjaune party" ne lui a pas plu non plus lorsqu'il l'a appris, d'une autre source.
Par contre le soir où des gars étaient en train d'effacer "Garona vivra" ou quelque chose du genre sur notre façade, je crois me souvenir qu'il n'était pas là. Garona serait une anarchiste célèbre, ça remonte à loin, je ne connais pas, mais ça n'a pas du lui faire plaisir quand il l'a appris. Sûrement encore un lien avec ces histoires d'élections, j'ai pensé. Comme je vous disais, il est souvent absent en ce moment, et quelque part c'est tant mieux pour moi, peut-être qu'il m'enguirlanderait plus souvent ! J'essaie de lui faire entendre raison mais il a du mal à me laisser vivre ma vie.

Finalement on arrive à obtenir un rendez-vous avec William le Véreux, qui crèche dans un quartier louche mais n'a pas peur de le quitter pour du encore plus louche (comme les Arènes, qui sont paraît-il un lieu "clean" et "protégé" à défaut d'être tout à fait rassurant - en tous cas il ne nous est rien arrivé). Nous arrivons, à plusieurs, à le faire plier sous nos questions et menaces. Il nous dira finalement que Valer, de la faction des Anarchistes, a un contrat sur ma tête. Ce qui est totalement faux, nous apprendra Valer quelques temps plus tard (second rendez-vous avec un truand des bas-fonds de Sigil, quand je vous disais que nos cours de magie étaient plutôt reposants !), William est un crétin fini, mais Valer sait des choses, dit-il.

Comme le fait que Garona Milesia soit ma mère, qu'elle est morte en prison et donc pas dans un accident comme mon oncle me raconte depuis le début.

Que le fait que Garona ait été une tieffeline expliquerait qu'on ait eu à me limer certaines protubérances de mon anatomie ou m'encourager à couvrir des parties qui ne sont pas en fait difformes mais non-humaines.*

Comme le fait que j'aurais une sœur jumelle, Allison, qui elle aurait été placée sous la garde du Factole actuel de la Mort Rouge, Mallin, pendant que la Mesure de l'Harmonium Hans Tomhaus me prenait moi à sa charge, pour éviter notamment que les factionnaires anarchistes nous élisent comme nouvelles factoles de droit divin ou un truc du genre.

Alors, oui, qu'un type lambda qui a envoyé un autre type lambda à mes trousses me raconte que je serais la descendance d'une révolutionnaire légendaire, ça m'en bouche certes un coin, mais hormis les détails sur mon physique, qui sont effectivement un peu suspects en eux-mêmes et un peu trop détaillés et réels pour que je puisse juste ne pas y penser, pour le reste qui me dit que ce n'est pas du flan ?

Eh bien pas oncle Hans, malheureusement. La conversation qu'on a eu était plutôt bizarre c'est la première fois que je le vois aussi mal à l'aise. Je comprends la logique de tout ça, mais je ne suis pas sûre de savoir ce que j'en fais à présent.  Je ne suis pas tout à fait celle que je pensais être, et c'est perturbant.

* Pour rappel des rumeurs circulent qu'en Petite Arcadie, où je vis, les tieffelins sont tués à vue.

Les cours ont ensuite repris, je ne sais plus quel prof nous a parlé d'une recherche hagiographique chez les Militiens, par rapport au Mage Indigo. je me suis portée volontaire avec Dis, un peu d'air hors de Sigil me fera du bien.

Le professeur TTT nous a emmené, sans Khol-El qui apparemment a un empêchement pour assister à ces cours, visiter la fabuleuse cité d'Ishtar, dans les Elysées, un plan régi par les énergies et pensées positives et bienveillantes. Il nous a conseillé de nous imprégner de l'architecture du Grand Gymnase, qui y ressemble. Je me suis promise d'aller y faire un tour dès que possible, et tenter de faire quelque chose qui ressemblerait à un dessin réaliste.

Nous avons également un voyage scolaire prévu dans quelques semaines dans les Elysées - cette fois un voyage physique ! J'espère que tous mes camarades auront l'autorisation de leurs parents ou tuteurs, autrement nous serons peut-être de nouveau amenés à faire preuve d'astuce et de quelque témérité... Oncle Hans a signé sans ciller.

La dernière soirée nous a tous retrouvés chez A'kim pour notre "stage rémunéré". Certains de mes camarades n'étaient pas enchantés du tout de faire l'inventaire, alors que c'est pourtant essentiel à la tenue de tout fonds, marchand ou documentaire. Cependant nous avons tout de même réussi à bien avancer dans cette tâche titanesque, tout en faisant, pour certains, causette ou service thé pour notre fiélon d'employeur. Je ne jurerai pas non plus qu'aucun objet n'ait quitté la boutique en même temps que nous, que ce soit de son plein gré ou pas - sachant qu'A'Kin n'est pas le dernier à nous coller des artefacts ou grigris suspects dans les mains, que ce soit pour une énième course ou à titre de "cadeau".

Toujours est-il que lorsque nous avons passé le portail pour rentrer à l'école, nous ne nous y sommes pas retrouvés du tout ! Une Clé inopportune ou ensorcelée a sans doute été à l'origine de cette terrible méprise. L'endroit où nous sommes tombés ressemblait à un enfer peuplé de monstres non seulement hideux, puants et grossiers mais également peu sympathiques et fort agressifs, qui ont tenté de nous retenir pour obtenir de nous... je ne veux même pas savoir quoi. Une forme d'amusement ou de rétribution, j'imagine ? Tandis que la plupart d'entre nous restaient paralysés dans leur vernis de civilisation (peu utile dans ce genre de situation) Disgrâce puis Khol-El tentaient de nous sortir de notre guêpier.  Si le bagout de Dis n'a pour une fois pas suffit - le démon l'ayant fait rentrer sous terre (hélas pauvre Dis tu n'as pas encore autant d'expérience que lui je présume), la tentative d'intimidation physique de Khol-El a renversé les forces, au moins quelques secondes.

C'est là qu'un homme à tête de vautour nous a pris sous son aile avec des attentions un peu moins intimidantes que les autres, en nous promettant de nous faire sortir des Abysses (c'est là où on était, dans une taverne)(les Elysées même en rêve c'est plus mon type de plan), dès qu'il aurait fini sa course.

Alors que nous attendions, les dents et le reste serrés, une porte s'est ouverte à l'autre bout de la pièce avec grand fracas, sur une personne en panique, talonnée de près par un genre de monstruosité arachnide gigantesque qui l'attrapa bien trop prestement. Après ça je n'ai plus trop regardé mais il paraît que l'homme-vautour est revenu, et c'est là qu'il y a eu une grande lumière, il a repris sa forme d'ange et a repoussé l'araignée. On a réussi à tous repartir par un portail, vers l'école, mais il était gravement blessé et nous a demandé de le ramener, lui, Eh-Ibdiel si j'ai bien compris, dans les Elysées.

_________________
"Mais, dit Alice, si ce monde n'a absolument aucun sens, qu'est-ce qui nous empêche d'en inventer un ?"

"We are all in the gutter, but some of us are looking at the stars." Oscar Wilde
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Godzilla
Barbe ancestrale
avatar

Nombre de messages : 1216
Localisation : R'lyeh
Emploi : Exterminateur de cafards
Loisirs : je ne porte pas de slip ! (comme quoi plus ça change et plus c'est pareil)

MessageSujet: Re: L'Eclat du Deva (1re année)   Lun 18 Juin 2018 - 7:47



Dernière édition par Godzilla le Lun 23 Juil 2018 - 16:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Godzilla
Barbe ancestrale
avatar

Nombre de messages : 1216
Localisation : R'lyeh
Emploi : Exterminateur de cafards
Loisirs : je ne porte pas de slip ! (comme quoi plus ça change et plus c'est pareil)

MessageSujet: Re: L'Eclat du Deva (1re année)   Lun 23 Juil 2018 - 16:22

Une illustration (en cours) au sujet du festival du Jormungar. Attention : teaser inside !


_________________
« La seule vérité du multivers c'est que la classe, il y en a qui l'ont et d'autres pas. Moi je l'ai et toi, tu l'as pas. »
Factole Rhys de l'Ordre transcendental, au Grand Oratorium, suite a un échange un peu vif avec le Factol Sarin de l'Harmonium

« Ce qui est bien avec les guerres civiles, c’est qu’on peut rentrer manger à la maison. »
Général Robert E. Lee en partance pour Gettysburg

« Chaque jour, une fois par jour, faites vous un cadeau. Ne le planifiez pas. Ne l’attendez pas. Laissez le venir. Cela peut être une nouvelle chemise, une sieste dans votre bureau, ou deux tasses d’un bon café noir bien chaud. »
Agent Dale Cooper, au Double R Diner en compagnie du Sherif Truman, méditant sur l'opportunité de reprendre ou non de la tarte
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
frost
Barbe de maître
avatar

Nombre de messages : 330
Localisation : dans le new jersey
Emploi : je coupe des chose avec un gros couteau je joue avec le feux et je mange et on me paye pour ca en plus
Loisirs : ecrire des poeme sur l'amour et le vent ...non je deconne je joue a la console

MessageSujet: Re: L'Eclat du Deva (1re année)   Ven 27 Juil 2018 - 0:10

Encore une fois je vais me répéter mais super jolie et super travail il y a tellement de personnage on a l'impression que ça raconte 5 histoire de temps


J'adore ça motive vraiment à faire la partie

_________________
On obtient plus de choses en étant poli et armé d'un bolter qu'en étant juste poli".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Godzilla
Barbe ancestrale
avatar

Nombre de messages : 1216
Localisation : R'lyeh
Emploi : Exterminateur de cafards
Loisirs : je ne porte pas de slip ! (comme quoi plus ça change et plus c'est pareil)

MessageSujet: Re: L'Eclat du Deva (1re année)   Mar 18 Sep 2018 - 16:31

Qui nous fait un petit compte rendu d'un épisode de la dernière session ? Au choix :
• Tribulations Sigiliennes
• Ravel : échec et mat ?
• Entretient avec un Factol
Flashback bonus et prime de Noir en fin d'histoire pour les bonnes volontés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
frost
Barbe de maître
avatar

Nombre de messages : 330
Localisation : dans le new jersey
Emploi : je coupe des chose avec un gros couteau je joue avec le feux et je mange et on me paye pour ca en plus
Loisirs : ecrire des poeme sur l'amour et le vent ...non je deconne je joue a la console

MessageSujet: Re: L'Eclat du Deva (1re année)   Jeu 20 Sep 2018 - 23:18

Encore un jour dans la cage

Et encore un petit déjeuner à prendre dans le réfectoire ,mais cette fois le gout change à croire que les mephite ce sont lâchée sur l’assaisonnement , bref je sirotais une bière fermentait au poisson à me remettre de ma nuit et des activité honnête qui les accompagnée, quand je remarquée que les visage se tournée vers nous et que la rumeur courait sur le compte de khol-hel et de sa génitrice ,chose ahurissante car j’ignore qui a vendu la mèche mais en tout cas Melki notre intendante ces pointée pour causer rumeur embarquant khol-hel au passage .

Nous voilà donc en train de causer de tout et de rien mais surtout de l’emplumée de Deva à moitie mort cher madame pimpin quand khol-hel revint nous voir pour nous dire que Melki avait fini à l’infirmerie en pissant le sang par les yeux apparemment la génitrice de khol-el n’apprécie pas trop que l’on cancane sur son dos (et quoi de plus discret que de faire saigner quelqu’un comme 4 cochon dans un combat de hachoir).

Dehors c’est le déluge qui nous tombe dessus pendant le festival sigil ouvre les vanne nettoyant la ville de ces relent méphitique, Ça nous a fait penser que le rituel pour khol-hel devait se faire rapidement mai comme a sigil les embrouille arrive par paquet de 5 , on a appris que cari vif-argent la fille du Deva a été attaquée et certainement tué par un rampant abyssal , ce même rampant abyssal qui a bouffée l’éclat du Deva a apparemment franchi un portail tuer cari cher les chiffronier avant de se barrer et faire quelque victime dans la cage ,bref on avait besoin d’aide.

C’était cependant dommage pour cari j’espère que l’on Pourrat l’aider elle est son père je l’apprécie même si elle prompte au bourre pif.

Enfin bref on fonce cher les chiffronier quand en route on tombe sur un Affre de terre qui terrorise deux élevé grâce à l’intervention de Victor et de ca choupi bestiole il a eu le temps de le calmer et je nais eu cas dompter la bestiole, bref un acte héroïque et désintéressée enfin jusqu’à ce que je fasse valoir la dette de mes deux camarade

La chez les chiffronier on tombe sur le factol valny hawkings qui avait l’air complètement déconnecter mais qui nous a donner les plein pouvoir pour envoyer le Deva a extase là ou ces copain d’emplumée céleste devrait l’aider.

Dans la précipitation il fallait aussi que khol-hel récupère de l’eau du fleuve océan qui se situe dans la ditch pour son rituel, khol-el et Victor était partis pour chercher l’eau mais il semblerait qu’en chemin khol-el ait disparut il semblerait qu’il se soit fait invoquer a notre retour de l’école j’ai tentée de le reinvocée mais je suis tombée sur un os.

Je me suis retrouvée dans un foret de ronce un bois sombre et lugubre et tranchant mai surtout je la vis elle la génitrice de khol-hel , j’ai eu la chance de réussir à foutre le camp avant qu’elle me tombe dessus, une chose était sur il fallait couper le liens entre khol-el et sa mère le plus vite possible , heureusement khol-hel était revenu il a était invoquée par un primaire de braal ou il s’est fait dépouillée , mais au moins il était là et on pouvez commencer le rituel .

Toute la bande était réunis ainsi que triple t et shemeska pour le rituel , essayer d’avoir des visions afin de découvrir comment rompre le lien de khol-hel ,on rassembla la coupe et les eaux la dague de khol –hel servit de catalyseur et nous nous étions la en soutien , ces ainsi que commença les vision , mystérieuse étonnante et pour tout guide une voix mystérieuse et sibylline , mais plus on avance plus la voix changée et nos peur se si bien que en arrivant dans une vision représentant une scène de marionnette macabre ou l’ont voyer un bébé khol –hel qui était rattachée à des cheveux a de sinistre marionnette on a récupérée le bébé mais quelqu’un chose paraissait au combien trop étrange quand cette réflexion passa ont vis Raven puit-rebut tentant se sortir du bassin .

A ce moment triple t était ko et shemeska était en plein combat avec Raven Marly tenta de couper la connexion avec le bassin tandis que khol-hel creva l’oeil qui ornait sa dague tandis que moi je tentais de perçais le crane de Ravel ave des lame, cela réussi elle reparti aussi vite qu’elle était venu oh je n’avais aucun espoir de la voir mourir vraiment mais elle c’était pris une belle dérouillée.
Mais cela avait un pris khol-el disparut dans le portail mais fus heureusement retransformée via le bébé récupérer, triple t avait perdu visiblement une partie de sa puissance et shemeska était sur le point de mourir, j’ai dus utiliser un artifice pour ne pas perdre shemeska je ne voulais pas la perdre j’ai utilisé mon âme qui était toujours enfermée dans un cristal afin de sauver shemeska ce qui marcha.

On était assez fatiguée autant physiquement que psychologiquement mais on avait gagnée on avait repousser Ravel puit-rebut l’une des plus célèbre captif de la rage , et on avait brisé le lien qui retenait khol-hel a sa mère, si bien que c’est le cœur léger que nous avons pu nous rendre à un diner mondain celui qu’organiser l’oncle de Marly en l’honneur du dernier factol en date de l’harmonium le factol sarin , l’arrivée à la petite Arcadie était tout à fait étrange des tète de bois au garde à vous près à jouer tous les air de trompette militaire qui aurait pu passer et assez de défense pour effrayer le plus ravagée des anarch en vadrouille .

Une fois arrivée cher l’oncle de Marly on a été accueilli par thommen l’oncle de Marly l’ancien factol de harmonium et sarin le nouveau factol ,le cadre était assez étrange pas de garde pas de serviteur ce sont ces trois grossium qui ont servi le repas et la sarin a commencée à discuter politique , ce type a une vision de la vie et une seule vision, ce nés pas un fanatique non mais un mec déterminée à faire fonctionnée tout le monde au pas , ces peut être un béjaune un peut idéaliste mais des surtout pour moi un type sur qui ont doit pas se mettre sur son chemin .

Mais à part cela le repas fus agréable et la compagnie fus sympathique aussi (dans un sens), on allait pour rentrer quand je vis deux pensionnaire de l’orphelinat qui me cherchais le ‘orphelinat est en feux …..Sigil ne dort pas, il ni a jamais de repos

_________________
On obtient plus de choses en étant poli et armé d'un bolter qu'en étant juste poli".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Godzilla
Barbe ancestrale
avatar

Nombre de messages : 1216
Localisation : R'lyeh
Emploi : Exterminateur de cafards
Loisirs : je ne porte pas de slip ! (comme quoi plus ça change et plus c'est pareil)

MessageSujet: Re: L'Eclat du Deva (1re année)   Mar 25 Sep 2018 - 6:47

Wo(r)k in progress Cool

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'Eclat du Deva (1re année)   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'Eclat du Deva (1re année)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Haiti des années 60-70-80: Le pays était-il mieux sous Papa et Baby Doc ?
» Bonne Année
» "Konkour Gros Boum" fin d'année Apocalypse
» Kylan Hummel [ACCEPTE] ~ Poufsouffle (4e année)
» Nos années pensions - Refusé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Nains Des Forges :: Jeux de rôles :: Le petit monde des Nains :: Godzilla AKA Mehdi :: Planescape :: Les apprentis sorciers-
Sauter vers: