Le Forum du Club de Jeux de Rôle de la Mjc Desforges
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le monde d'Inuron - Les bases

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Miceldars
Barbe florissante


Nombre de messages : 242

MessageSujet: Le monde d'Inuron - Les bases   Mar 3 Oct 2017 - 10:18

L’univers du jeu

Le monde
Le monde d’Inuron est un monde plat ou presque, puisqu’il est en vérité légèrement bombé (comme une lentille). Inuron est l’une des deux faces du monde, l’autre se nommant Uanon. Les personnages n’ont aucune idée de ce qu’on trouve en Uanon ; plusieurs théories circulent et les personnages peuvent tout à fait avoir la leur, mais ils n’en savent rien de concret.
Inuron est constitué de trois continents. Le plus à l’ouest se nomme le Balafré, celui de l’est (le plus gros) est Vaste-terre tandis que le dernier, au sud, se nomme le Reclus. Il existe aussi un archipel central assez important : les Îles de l’Onde.
Au niveau des astres, il y en a 4. Le premier est l’Ardent, l’équivalent de notre soleil. Il y a ensuite 3 lunes : la Radieuse (la plus grosse et lumineuse des trois), la Sanglante (qui a une couleur orangée) et la Nerveuse (la plus petite des lunes et le seul astre à avoir un déplacement complètement erratique et imprévisible).

Les dieux
Le monde a été créé par deux dieux primordiaux : Inur et Uan. Chacun s’est chargé de créer la face qui porte son nom. Si ces deux dieux sont donc à l’origine de tout ce qui existe, les habitants d’Inuron ne se soucient pas vraiment d’eux au quotidien. Il est globalement admis qu’Inur n’intervient pas dans la vie de tous les jours, qu’il a créé le monde et c’est tout (et ne parlons pas d’Uan qui a créé l’autre face, on s’en soucie encore moins). Certains pensent qu’Inur et Uan sont morts, qu’ils sont partis créer d’autres mondes ailleurs, ou encore qu’ils se trouvent enfermés à l’intérieur de ce monde ci. Il y a bien des personnes qui prient Inur régulièrement, mais il n’y a aucun culte officiel. Les dieux qui sont véritablement vénérés au quotidien sont les six dieux d’Inuron. Avant de les présenter, il est bon de préciser que ces derniers ne sont pas des entités abstraites : les dieux vivent à la surface d’Inuron, chacun dans un temple qui lui est dédié, et même si n’importe qui ne peut pas les rencontrer, beaucoup de personnes les ont vus et certains ont même reçu leur bénédiction (j’y reviendrai). Il y a donc très peu de gens qui remettent en cause l’existence des dieux, et ces personnes là sont généralement exclues de la société. Présentons donc les dieux d’Inuron :
-Maelion : dieu de l’eau (et tout ce qui y vit), de la magie, de la connaissance, de la sagesse, du calme, du doute, des tempêtes… Maelion vit dans les Îles de l’Onde (d’où l’importance de l’archipel) et son temple est un lieu de pèlerinage obligatoire pour tous les marins de profession.
-Sellys : déesse du feu, de la rage, de la passion, de la colère, de la ténacité et globalement de toutes les émotions puissantes. On lui prête généralement aussi le domaine de la guerre et de la forge. Sellys vit au centre du Balafré, dans les Corridors glacés (les mauvaises langues disent qu’elle s’est établie dans l’endroit le plus froid afin de tempérer ses ardeurs).
-Lormalal : dieu de la vie, des maladies, de la force, de la médecine, de la beauté et de la jalousie. Lormalal est le dieu dont le travail est le plus souvent associé à celui d’un autre dieu (par exemple, les créatures marines sont autant l’œuvre de Lormalal que de Maelion). Il réside dans la forêt géante d’Adwulen, en Vaste-terre.
-Orina : déesse de la mort, des esprits, des ténèbres, du secret, des serments et de la loyauté. Elle est celle des six qui a la plus mauvaise réputation car les gens ne voient que ses côtés négatifs et l’associent souvent aux voleurs et aux assassins. Orina vit dans Breveros, la plus grande cité du monde, au sud du Balafré.
-Faeril : dieu de l’air, de la foudre, de la vivacité (de corps et d’esprit), des créatures volantes, de l’indécision et de la traîtrise. Il vit dans les montagnes au nord de Vaste-terre.
-Lya : déesse de la terre, de la nature, de la décomposition, de la fertilité, de la dureté, de l’indifférence et de l’espoir. C’est la seule des six à vivre sur le Reclus, dans la ville de Lyaris.
Si chaque dieu a un domaine qui lui est propre, la plupart des choses peuvent être attribuées à plusieurs d’entre eux. Encore une fois, une créature marine est autant le fruit de Lormalal que de Maelion. Si Orina est la déesse de la mort, c’est Lya qui incarne le cycle de la vie à travers la décomposition et la renaissance. Les dieux sont là pour que le monde continue de fonctionner, car sans eux plus rien n’existerait.

Le Chaos
Le Chaos est un cataclysme survenu il y a un peu plus de sept siècles et qui a marqué la surface d’Inuron à tout jamais. Durant une période de quelques semaines, la nature est devenue complètement folle, comme si les dieux avaient soudainement lâché les rênes du monde. Des tempêtes éclataient subitement dans un ciel parfaitement dégagé, le feu gelait au lieu de chauffer, des créatures inconnues apparaissaient, des tremblements terre ont dévasté des régions, des gens voyaient leur corps se mettre à pourrir et tomber en poussière alors qu’ils marchaient simplement dans la rue… Pendant cette période, il s’est produit tout et n’importe quoi et presque tout le monde était persuadé que c’était le châtiment divin, la fin des temps. La plupart des gens ont cherché des responsables à punir, se disant que les choses rentreraient dans l’ordre si les impies étaient châtiés. Il y a eu des massacres dans tout Inuron dans l’espoir d’apaiser les dieux, ajoutant encore des pertes à celles provoquées par le déchaînement des éléments. Lorsque les choses se sont calmées au bout de quelques dizaines de jours, Inuron en était transformé : certaines régions avaient complètement changé, de nouvelles races étaient apparues et plus des trois quarts de la population mondiale avait péri, soit à cause du Chaos lui-même soit à cause des divers massacres. Le seul bénéfice du Chaos a été de mettre fin aux guerres orques qui sévissaient dans tout Inuron, chaque camp ayant subit de trop lourdes pertes pour vouloir continuer de mener une guerre.

Les Bénis
Les Bénis sont des gens qui ont reçu une bénédiction directement de la part d’un dieu. Cette bénédiction leur accorde des pouvoirs exceptionnels en lien avec le domaine du dieu. On les considère généralement comme des gens de confiance puisqu’ils ne peuvent pas faire n’importe quoi avec leurs pouvoirs, au risque de les perdre si le dieu n’approuve pas le comportement du Béni. Ces derniers sont donc souvent des gens assez droits car sous la surveillance directe des dieux.

Le calendrier
Le calendrier d’Inuron (adopté par tout le monde aujourd’hui) se décompose comme suit :
-une journée correspond à une révolution complète de l’Ardent autour du monde
-une semaine correspond à une révolution complète des deux plus grosses lunes (la Radieuse et la Sanglante), soit 10 jours
-un mois est composé de 6 semaines
-un an est composé de 6 mois
Il y a donc 360 jours par an. Les mois portent chacun le nom d’un dieu. Dans l’ordre : mois de Maelion, de Lormalal, de Sellys, de Faeril, d’Orina et enfin de Lya. Le premier jour de chaque mois, une fête est célébrée dans la ville qui abrite le dieu correspondant. La seule exception est Maelion : sa fête est célébrée le deuxième jour, car le premier jour de son mois (qui est aussi le premier de l’année) est le seul jour dédié à Inur.

Les races

Les races ci-dessous sont celles qui sont accessibles aux PJs. Elles peuvent toutes être rencontrées dans tout Inuron et sont toutes intégrées dans la société.

Les humains
C’est la race la plus représentée, mais pas de beaucoup. On trouve des humains quasiment partout, même dans les régions majoritairement peuplées par une autre race.

Les nains
Une autre race très représentée dans Inuron. Les nains sont un peu plus petits que les humains (entre 1m30 et 1m50 généralement), mais sont plus robustes. Ils vivent également un peu plus longtemps (entre 120 et 150 ans en moyenne). Les nains sont la seule race à avoir un royaume peuplé très majoritairement par ses représentants : les Ponts de Kaledar, tout au nord de Vaste-terre.

Les elfes
Les elfes sont un peu plus grands et plus fins que les humains. Si on en trouve dans les villes avec les autres races, beaucoup d’elfes préfèrent vivre entre eux, généralement dans la forêt. Les elfes font partie des races ayant la plus grande longévité, puisqu’ils peuvent vivre un peu plus de 200 ans.

Les halfelins
Les halfelins sont une race de petits êtres (ils font entre 60 et 80 cm) très curieux et agiles. Il y a plusieurs siècles, certaines cultures les considéraient comme des sous-êtres, les traitant comme des esclaves ou des animaux de compagnie. Ce temps est heureusement révolu et ils jouissent maintenant du même respect que toutes les autres races. Ils ont à peu près la même durée de vie que les humains (légèrement plus).

Les orques
Avant le Chaos, les orques étaient l’ennemi universel puisqu’ils ont porté la guerre sur les trois continents pendant plusieurs siècles. Suite au Chaos et aux pertes désastreuses qu’il a engendrées, les orques ont conclut une trêve avec les autres races et ont fini par s’intégrer au fil des ans. Aujourd’hui ils font entièrement partie de la société. Leur force naturelle les destine généralement aux travaux physiques et aux métiers des armes, même si certains choisissent une autre voie. Un orque peut vivre aussi longtemps qu’un humain, mais il préférera souvent trouver la mort plus tôt dans un dernier combat.

Les gobelins

Aussi grands que des halfelins, les gobelins ont été autant, voire plus, persécutés que ces derniers, si bien qu’ils se sont alliés aux orques lorsque ceux-ci ont envahit Inuron, allant même jusqu’à abandonner leur propre langue pour celle de leurs nouveaux compagnons. Ils se sont cependant eux aussi intégrés à la société suite au Chaos. Les gobelins sont la race à l’espérance de vie la plus faible, puisqu’ils atteignent rarement la cinquantaine.

Les sauriens
Les sauriens sont une race d’hommes-lézards qui préfèrent généralement vivre au milieu de la nature que dans une grande ville de pierre. On trouve de leurs villages un peu partout, que ce soit dans les forêts ou les marécages, mais contrairement aux elfes ils accueillent volontiers tous ceux qui voudraient partager leur mode de vie. Les sauriens ont la même durée de vie que les humains.

Les géants
C’est la première des trois races apparues pendant le Chaos. En effet, les géants sont à l’origine des nains, des elfes et des humains qui ont subit une poussée de croissance exceptionnelle pendant le Chaos, leur faisant atteindre plus de 3 mètres de haut. Si on pouvait à l’origine voir quelques différences entre les géants (par exemples des oreilles plus pointues s’il était à l’origine un elfe), ils forment aujourd’hui une race à part entière sans plus de différence entre ses individus qu’il n’y en a entre deux humains. On trouve quelques géants mêlés aux autres races, mais la plupart préfèrent vivre dans des villages à leur taille, peuplés presque exclusivement par des membres de leur race. Un géant mesure dans les 3,5 mètres et peut vivre 100 à 120 ans.

Les ogres
Les ogres sont aux orques ce que les géants sont aux humains. Ce sont donc des orques qui ont muté pendant le Chaos pour atteindre une taille qui dépasse les 3 mètres. Cependant, contrairement aux géants, les autres races sont rarement à l’aise en leur présence, sans doute parce qu’ils ont tendance à être terrifiant. Il est donc très rare de croiser un ogre en ville puisqu’ils vivent presque tous dans des villages peuplés uniquement d’ogres et ne côtoient les autres races que par nécessité.

Les sylvaniens
Dernière race créée pendant le Chaos, les sylvaniens sont des arbres qui ont pris vie (voyez les ents du Seigneur des anneaux ?). Des trois nouvelles races, c’est celle qui est la plus respectée, bien qu’il soit rare de croiser un de ses représentants. En effet, les sylvaniens s’aventurent rarement en ville, préférant de loin vivre dans la nature. Ils ne parlent généralement pas le langage commun. Seul les elfes et les sauriens, qui vivent eux aussi dans la nature, voient parfois un sylvanien s’aventurer dans leurs villages. Les sylvaniens sont des êtres asexués et qui ne peuvent donc pas se reproduire : tous les sylvaniens sont nés pendant le Chaos et il n’y en plus eut depuis. Cependant, ils sont quasi immortels puisque, s’ils ne vivent que 300 à 400 ans, ils peuvent transférer leur esprit dans un arbre plus jeune afin de connaître une nouvelle vie, ce processus les privant d’une grande partie de leurs souvenirs et modifiant parfois leur personnalité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le monde d'Inuron - Les bases
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le monde du jeu 2010, 10-11-12 septembre
» Inauguration de la plus puissante turbine à gaz au monde
» Canada, le Pays le Plus Accueillant au Monde pour les Expatriés
» Décès d'Éval Manigat, père de la musique du monde québécoise
» La place d'Haïti dans le monde

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Nains Des Forges :: Jeux de rôles :: Le petit monde des Nains :: Miceldars AKA Mickaël :: FantasyCraft - Inuron-
Sauter vers: