Le Forum du Club de Jeux de Rôle de la Mjc Desforges
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Locus du Real Monaco, l'échelle et la passerelle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Godzilla
Barbe ancestrale
avatar

Nombre de messages : 1215
Localisation : R'lyeh
Emploi : Exterminateur de cafards
Loisirs : je ne porte pas de slip ! (comme quoi plus ça change et plus c'est pareil)

MessageSujet: Locus du Real Monaco, l'échelle et la passerelle   Jeu 14 Juil 2016 - 18:49

Depuis prés de six siécles, le Sanctuaire du Macha Xiarlathu servit de terrain neutre aux puissances de la Terre, comme un pont jeté entres les sanctuaires Inquisitoriaux et les Piliers de la Création. Plongeant comme une puit d'un millier de coudée de diamètre depuis la lumineuse présence du Cœur-du-Royaume jusqu'aux lointaines profondeurs, froides et obscures, d'une infâme fosse semblable a un cloaque. Le Cœur-du-Royaume, pour ceux qui ont eut le loisir de le visiter est semblables a un escalier de Penrose, enroulant a l'infinie ses perspectives impossibles autour du cocon vide qu'occupait jadis l'Imperator... Maintenant, ce sanctuaire est tout entier placé sous l'unique autorité de sa Sénéchal, la Vrai-Reine Frieda, douairière autocratique et intrigante aux allures combinant au visage de femme poudrée et a perruque, au corps gonflé de baudruche et au bas du corps constitué d'un répugnant amas de tentacules, mettant sans répit bas à de nouvelles générations de sujets pour la plupart difformes et idiots .

Voies Spirituelles
Comme les racines d'un arbre, des passages dissimulés irriguent les balcons inférieurs conduisent aux villes de la Terre Prosaïque auxquelles le sanctuaire emprunte certains quartiers. L'un conduit a Paris : sous le reflet intemporel de l'Arche de la Défense. Un autre à Brasilia dans une déambulation ésotérique entre les colonnes tronquées et multicolores d'une plazzia que Buren aurait put concevoir. Une sortie de route impromptue mène a Las Vegas, non loin du Casino Divin de "l'Esquimau". Une autre encore à Johannesburg en longeant la limite de la vieille ville : Ferreirasdorp, le camp minier de 1886, premier emplacement a avoir été colonisé. La dernière enfin conduit aux "jardins" aménagés sur les hauteurs du mont Agel, sur lequel s'appuie la Principauté de Monaco, excroissance du Royaume sur la Terre. Tandis qu'a la manière de ponts majestueux jetés depuis sa cime vers d'autres lieux magiques, les sept portails mènent vers les Sanctuaires Inquisitoriaux et les Piliers élémentaires de la créations et ne sont accessibles qu'aux prix d'un Miracle de Royaume Profond. Lorsque récemment l'un des Locus Inquisitorial fut ravagé par les Tourmenteurs la huitième de ces routes fût définitivement condamnée. 

Us et Coutumes
C'est dans la fosse que sont engendrés les nouveaux sujets du Locus, la Fraie de Frieda. Au centre de l'immense conduit se dresse une échelle, tout autant symbolique que triviale qui permet aux méritants de s'élever peu a peu (aussi bien socialement que spirituellement), aux prix d'épreuves et de luttes impitoyables vers les balcons supérieurs. Ceux qui échouent ou stagnent sont rejeté vers la fosse pour y êtres digérés et transformé et recommencer ainsi un nouveau cycle. D'une étrange façon les places de chaque étage sont en nombre limité de plus en plus restreinte au fil de l'ascension. Lorsqu'un sujet parvient a accéder a un balcon supérieur il engendre un mouvement qui repousse ceux qui s'y trouvent déjà vers la fosse où l'échelle, et ainsi de suite. Certains de ceux qui chutes parviennent cependant a se rattraper a un balcon supérieur échappant ainsi au moins pour un temps au destin funeste de la fosse. 

Les balcons inférieurs sont des endroits misérables de ruelles torves et de taudis délabrés la population qui y vit exploite la décharge (c'est a dire les abords de la fosse) pour y récolter les déchets des proto-organismes qui se débattent plus bas comme les surplus jetés ou tombés des étages supérieurs. Les recyclant ou les transformants en ressources utiles qu'ils pourront consacrer a leur survie ou échanger contre des privilèges de manière a améliorer leur quotidien ou faciliter leur propre ascension. Plus l'on s'élève a travers les balcons meilleurs deviennent les conditions de vie et plus nombreuses les opportunités de progresser encore jusqu'au palais où seule la Familliæ de Xiarlathu et les plus méritants des sujets parviennent a se maintenir. Les plus honorés des sujets forment le sérail de la Reine Frieda et se voient accorder le droit de féconder cette dernière, c'est des rejetons souvent monstrueux et mutants de sa ponte qu'est constituée au moins un tiers de la population du locus ainsi que la totalité de la famille Royale du Monaco de la Terre Prosaïque.

Il convient de noter que la population indigène, est réputée pour manifester crainte et animosité envers ses propres Puissances, que ceci soit dût à l'absence de charmes de la part de l'Imperator pour apaiser les esprits de ses sujets, à la compétition permanente instaurée entre eux pour simplement exister, aux manœuvres de la Reine Frieda ou au travail de sape auquel se livrent les Plaies chaque jour plus virulente... La plus notable des menaces persistantes sur la stabilité du lieu est la plaie connue sous le nom d'Hyppolite, le double nuisible de la Senechale, et représentée souvent sous les traits grotesques d'un énorme Monstre Vert s'incarnant dans les sujets désespérés pour nuire aux résidents du Palais.  

Histoire récente
Lorsque le Macha Xiarlathu disparu dans de mystérieuses circonstances (non encore élucidées a ce jour) et que pourtant son Locus demeura, des représentants Inquisitoriaux et ceux des Seigneurs Elémentaires parvinrent (difficilement) a un accord avec la Reine Frieda pour en maintenir le statut et les fonction, les conditions qui lui furent imposé implique outre sa mise sous tutelle par un Conseil formé de représentants de chacun des sanctuaires connectés, son démembrement partiel pour s'assurer de sa loyauté et de sa relative innocuité... Ce n'est qu'a grand peine, au prix du sacrifice du garde frontière et par une continuelle débauche d'énergie magique, puisée en partie dans la matière de la fosse, qu'elle parvient a maintenir au Royaume sa cohérence et l'empêcher de glisser dans le fantasme et de finalement se dissoudre. Quand a ce qui est du destin ambigu de Nallu la Puissance des Jeux de Hasards et jumeau d'Ajorn, Puissance des Probabilités il est des rumeurs pour prétendre qu'il serait passé dans les rends des tourmenteurs, mais rien n'avère ni n'infirme celles-ci.

_________________
« La seule vérité du multivers c'est que la classe, il y en a qui l'ont et d'autres pas. Moi je l'ai et toi, tu l'as pas. »
Factole Rhys de l'Ordre transcendental, au Grand Oratorium, suite a un échange un peu vif avec le Factol Sarin de l'Harmonium

« Ce qui est bien avec les guerres civiles, c’est qu’on peut rentrer manger à la maison. »
Général Robert E. Lee en partance pour Gettysburg

« Chaque jour, une fois par jour, faites vous un cadeau. Ne le planifiez pas. Ne l’attendez pas. Laissez le venir. Cela peut être une nouvelle chemise, une sieste dans votre bureau, ou deux tasses d’un bon café noir bien chaud. »
Agent Dale Cooper, au Double R Diner en compagnie du Sherif Truman, méditant sur l'opportunité de reprendre ou non de la tarte
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
 
Locus du Real Monaco, l'échelle et la passerelle
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Monaco & Villareal
» real nan cho
» THE REAL PROBLEM WITH HAITI
» de MENTON a MONACO
» échelle ou corde?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Nains Des Forges :: Jeux de rôles :: Le petit monde des Nains :: Godzilla AKA Mehdi :: Nobilis :: Cœur-du-Royaume-
Sauter vers: