Le Forum du Club de Jeux de Rôle de la Mjc Desforges
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Rien n'est terminé...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aloïs
Barbe de trois jours
avatar

Nombre de messages : 79
Localisation : entre un code civil et un code pénal..
Emploi : étudiant. enfin, j' essaie
Loisirs : plouf

MessageSujet: Rien n'est terminé...   Mar 11 Juin 2013 - 22:34

" - Libérez-vous de vos chaînes! Abattez les règles qui pèsent sur vos épaules! Ensemble, parcourons les mers et vous aurez bientôt plus d'or que le roi Louis ne pourra jamais l'imaginer, ce vieux cochon bouffi sur son trône! Je vous offre la richesse et la liberté! Haut! hissez haut nos couleurs, pirates, et faites trembler le monde!

- Non, Mes frères! Il s'agit maintenant de choisir, certes, mais de choisir sagement! Que ferez-vous donc d'une vie de hors-la-loi, alors que l'or promis, la gloire et le feu des batailles nous attendent, sans pour autant que la potence n'en constitue l'arrêt brutal! Suivez-moi! Nous deviendrons les corsaires les plus craints des sept mers!"

Ainsi parlèrent la sorcière et l'homme au sang bleu, et les mots furent échangés longuement, pendant que les esprits s'échauffaient, jusqu'à ce que la colère l'emporte.



Les hommes se toisent, arrogants, les camps se dessinent, et l'indécision s'empare de La Souveraine, divisant l'équipage. On vote. Egalité. Non! Il en reste encore un. Son bras se lève doucement, le temps s'arrête: c'est un corsaire. Un vent de panique chez les pirates, un coup de feu, et chacun frappe, aveuglé par la peur, écumant de haine, sans distinguer l'ami de l'ennemi. La sauvagerie née d'un désaccord. Sur la proue, en retrait, un marin contemple la scène, caché derrière son bastingage. Il est un spectateur impuissant à changer le cours des choses alors que l'odeur âcre de sueur et de sang, les plaintes et les hurlements s'infiltrent dans son esprit et pourrissent sa raison. Puis un murmure dans son crâne, qui remplace tout espoir:

"- Ooh Tommy... Tommy, Tommy, Tommy, tu l'entends? Le chaos, Tommy boy, partout à bord... Les frères, hier encore soudés, s'étripent. Mais tu sais pourquoi, n'est-ce pas? Non, non. Ce n'est pas à cause des paroles, Tommy. Elles ne sont qu'une conséquence. La conséquence à Sa présence. Il est là. Les signes, tu les as vus: le feu sur l'île, le sang, les morts, la maladie. Les morts ne mordent pas, Tommy boy, pas plus qu'ils ne pourchassent les vivants... Enfin... Pas toujours... -Mais Il est là!- Dans les flammes et l'enfer, il a enfin montré sa vraie vraie nature, maudite nature, et l'équipage autrefois lié jusqu'à la mort s'égorge et s'ôte la vie, sur un pont poisseux de sang. C'est Son oeuvre, Tommy! le Gand Ingénieur du Malin... Le cadavre sans tête en personne, venu réclamer son dû... -Fuis le vaisseau fantôme!- Trois pendus, par ma Barbe! Oui, Tommy boy, la solution: la sainte-barbe! Il ne t'y trouvera jamais! La souveraine ira dormir par le fond, et les fous enfin se tairont. Un silence éternel"

Alors que le matelot Tom Master, dit "tired Tom", se penche sur le tonneau, à fond de cale, une goutte de sueur chute de son front, lentement, et brille à la lueur de la torche, avant de s'écraser, éclatant en millier de gouttelettes mêlées à de minuscules grains noirs. La poudre s'embrase, La Souveraine hurle, le bois éclate et la mer aspire goulûment les entrailles du navire. Ceux qui n'ont pas eu la chance de mourir sur le coup sont propulsés par l'explosion vers les étoiles, heurtant les voiles, les mâts ou passant par dessus bord.



"-Nul besoin d'agiter les bras pour voler, non.. Mais pour arrêter la chute, oh! battez des bras et priez, car bientôt vous allez sentir le contact de l'eau, mordant vos chairs meurtries, lézardées d'éclats de bois et pétries d'ecchymoses! Et qui sait? Peut-être survivrez-vous à cette première chute? Mais pour combien de temps encore? Car vous continuerez votre descente, tombant bien plus bas, dans les ténèbres et l'horreur, là où le cadavre sans tête vous attend. Ce n'est pas terminé."

_________________
Quitte à être ridicule, autant l'être de suite. Au moins, après, on est débarrassé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Papuche
Imberbe
avatar

Nombre de messages : 2
Emploi : éleveuse de Lapins

MessageSujet: Re: Rien n'est terminé...   Dim 16 Juin 2013 - 23:47

J'ai pas dit mais mon perso a des ailes !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aloïs
Barbe de trois jours
avatar

Nombre de messages : 79
Localisation : entre un code civil et un code pénal..
Emploi : étudiant. enfin, j' essaie
Loisirs : plouf

MessageSujet: Re: Rien n'est terminé...   Lun 17 Juin 2013 - 13:34

J'en tiendrai compte dans les tests de ton perso pour survivre à l'explosion! ^^

_________________
Quitte à être ridicule, autant l'être de suite. Au moins, après, on est débarrassé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sven
Imberbe
avatar

Nombre de messages : 9

MessageSujet: Re: Rien n'est terminé...   Mar 18 Juin 2013 - 23:50

Qui a dit "c'est de la triche" ?
Qui a répondu "bawé c'est aussi ça l'esprit pirate" ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rien n'est terminé...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rien n'est terminé...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Terminé] Rien dans ce monde n’arrive par hasard || Anubis
» Sigyn Hel ~ Méfiez-vous de l'agneau, il n'a rien à envier au loup... [Terminé]
» Luna, l'exploratrice qui n'a rien à faire ici [terminé]
» Rien n'est jamais facile... [Livre I - Terminé]
» Rien ne vaut une douce mère, si ce n'est une douce tante. | Cécilie. [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Nains Des Forges :: Jeux de rôles :: Sic Transit Gloria Mundi :: Aloïs (Thomas) :: Pavillon noir-
Sauter vers: