Le Forum du Club de Jeux de Rôle de la Mjc Desforges
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Il n'y a pas de paix, pas de répit, pas de rémission...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Judge Death
Barbe de maître
avatar

Nombre de messages : 387
Loisirs : oui

MessageSujet: Il n'y a pas de paix, pas de répit, pas de rémission...   Mar 28 Juil 2009 - 16:34

Sepheris Secundus

Erd regarda son fusil laser, une de ces armes produites en série, mais qui, sur Sepheris Secundus, était synonyme de pouvoir. Et le pouvoir appartenait à la couronne. Le simple fait que la présence des Gardes de Jade soit tolérée était intrigante. Comment avait-on pu laisser un tel contre-pouvoir se greffer aux mines de Gorgonid ? La famille de Erd servait la couronne depuis des temps immémoriaux, aussi était-il fier d'appartenir aux Fléaux de la Reine, mais la politique n'était pas son domaine. Le régiment des Fléaux ne passait pas inaperçu dans les mines et nombreux étaient les serfs à tomber à genoux devant la troupe aux uniformes étincelants. Hyks, qui marchait à côté de lui, consultait sans cesse son horlogium.
_Hé, Hyks ! Ce ne sont que des hérétiques tu sais, ce sera vite réglé...
_Mouaip, de toute manière l'Empereur nous garde, hein ?
Evidemment que l'Empereur les gardait. D'ailleurs, c'était grâce à sa très sainte Inquisition qu'on avait découvert les traîtres à l'Imperium. Val'Ordan était peut-être originaire de Malfi, mais son influence ici était considérable. En y repensant, le manque de réaction de la part du pouvoir était peut-être dû à quelques personnes haut placées qui...non ! impossible. Erd fit de son mieux pour ne pas imaginer la corruption sur une échelle plus grande qu'un petit groupe de nobles fous à lier, perdus au fond des mines. Le sergent arrêta la petite armée devant les portes blindées. L'Arbites avait déjà dépêché un petit groupe sur place. Les Arbitrators pointaient leurs armes sur les mercenaires de la Gardes de Jade. La situation semblait particulièrement tendue, alors que les Malfiens n'avaient pas la moindre chance. Hyks tremblait, les doigts crispés sur son arme. Il jeta encore un coup d'oeil à son horlogium.
_Hyks...?
Quelques autres soldats étaient manifestement dans le même état que Hyks. Soudain, un sourire immonde se dessina sur le visage de ce dernier, qui ouvrit le feu sur les agents de l'Adeptus Arbites. D'autres se joignirent à lui, plongeant le reste des effectifs loyaux à l'Empereur dans une grande confusion.
Erd hurla qu'il s'agissait d'une trahison, que la corruption s'était insinuée dans les rangs des soldats de la reine, mais sa voix ne pouvait couvrir le vacarme de l'affrontement. La chaleur d'un tir laser qui venait de passer à côté de son visage le fit se retourner. Hyks lui faisait face, son sourire dément toujours aux lèvres. Un rire hystérique et le vrombissement des armes automatiques alentours fut la dernière chose qu'entendit Erd.

Non loin de là, dans la forteresse du Duc Altengar Val'Ordan de Malfi. Rez-de-chaussée. Deux mercenaires de la Garde de Jade.
_Le Duc va crever...
_ Rhoo, mais ta gueule !
_Il va crever je te dit...
_N'importe quoi !
_On devrait même pas êtres là mec...C'est pas clair ce qu'il fait le Duc...
_On a notre paye, alors te fait pas chier à essayer de comprendre quoi que ce soit aux magouilles des nobles. C'est souvent compliqué, dangereux et inutile...
_Tant pis, je veux pas d'ennuis. Je m'en vais. A plus, mec...
_Ouaip c'est ça, casses toi trouillard ! Bon bha voilà, je me retrouve seul...
_...non
_Qu'est ce que ?!
Une lame passe dans sa trachée. Une gerbe de sang éclabousse le mur et une silhouette passe en silence dans la pénombre.

Hyks envoya une nouvelle grenade à fragmentation, qui emporta trois loyaux, serviles et stupides serviteurs de l'Empereur. La moitié des Arbitrators manquait à l'appel, et le reste de leurs effectifs venaient de se regrouper derrière un énorme rocher. Les Fléaux bénéficiaient d'un entraînement parfait et il prenait peu à peu conscience de toute son importance sur l'Echiquier des Etoiles. Il était le soldat d'une ère nouvelle, affranchie de l'Imperium vieillissant et de ses serviteurs imbéciles. Une ère qui les rapprocheraient de la sagesse des Eldars : cette race qui arborait avec fierté les superbes idoles du Chaos. Menés par le glorieux et invincible Maître du Changement, ces xenos avaient beaucoup à apprendre à l'humanité, primitive, bestiale. Plongé dans sa méditation, Hyks ne vit pas le sniper de l'Arbites le prendre pour cible. Il eut simplement le temps de se retourner pour constater que les Fléaux loyaux commençaient à prendre le dessus. C'était inévitable bien sûr, et prévu de longue date, mais son sacrifice ne serait pas vain, il en avait la certitude.

Uzen élimina le dernier mercenaire d'une balle de sniper dans la tête. Il saisit ensuite son fusil d'assaut : les unités spécialisées allait faire sauter la grande porte de cette entre impie. Cette destruction devait être minutieuse : au moindre faux pas, les sombres mines de Gorgonid deviendraient leur tombeaux. L'explosion se limita en fin de compte à un grondement sourd et à un crissement métallique. Uzen et les Arbitrators considérèrent un moment les Fléaux de la Reine. S'il s'agissait là des troupes d'élite (ce dont Uzen ne doutait pas un seul instant au vu de leurs performances) et qu'il existait chez eux des hérétiques aussi fanatiques, la situation était plus grave encore qu'il ne le pensait. Le Marshal Euce Yordar tenait ses informations d'un inquisiteur, mais même l'Inquisition n'était pas en mesure de tout prévoir. Le rire du soldat fou qu'il avait abattu hanterait encore longtemps ses nuits. Mais il était tout à fait hors de question d'en rester là. Les deux groupes entrèrent dans la caverne, massacrant avec une haine toute nouvelle la dizaine de gardes qui attendaient derrière. La caverne se transformait peu à peu en un passage mieux taillé... par la main du xenos (?). Une demi-arche de plus de cinq mètres, parcourue de glyphes xenos, se tenait au centre de la pièce suivante, qui était bien plus vaste. Des arcs électriques apparaissaient de temps à autre, entre le socle de la construction alien et son sommet. Sur les parois étaient enchaînés une trentaine d'hommes desséchés, dont les yeux crépitaient d'énergie bleutée. Et puis un bruit. Un battement de coeur, très rapide et dont le bruit assourdissant menaçait de lui faire perdre la raison. Des formes humanoïdes commençaient à sortir des éclairs d'énergie de la demi-arche, qui devait sûrement être un portail vers les Royaumes du Chaos ou quelque chose de genre. En fait, mieux valait ne pas savoir. les nobles décadents étaient tous à genoux, excepté l'immonde Val'Ordan. Hyks retint son souffle.
_L'Empereur nous garde...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Il n'y a pas de paix, pas de répit, pas de rémission...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Il n'y a pas de paix, pas de répit, pas de rémission...
» Manifestation pour la paix a Cite-Soleil
» Les differents gangs de Martissant auraient fait la paix
» Paix a son ame: Une autre Victime du Chaos
» QUE LA PEUR SOIT ET LA PAIX FUT !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Nains Des Forges :: Jeux de rôles :: Le petit monde des Nains :: Judge Death AKA Roman :: Dark Heresy :: Missions-
Sauter vers: